Concours de recrutement direct des spécialistes : le BEN SNAD tire la sonnette d’alarme

Résolu à aller jusqu’au bout de leur lutte si le ministère des finances refuse de revenir aux meilleurs sentiments, le syndicat national des agents des douanes SNAD monte au créneau à travers un communiqué de presse au sortir de la réunion ordinaire du mercredi 17 novembre 2021.
En effet, le Bureau Exécutif National du Syndicat National des Douanes s’indigne contre l’actuel ministre des finances qui, malgré les investigations faites par le HALCIA et les irrégularités constatées sur l’organisation et le déroulement des concours de recrutement direct des spécialistes pour le compte de l’administration des douanes, entend revenir sur l’annulation desdits concours violant de facto les textes du statut autonome des douanes.
N’est-il pas légal et légitime de saisir l’institution en charge de la lutte contre la corruption et les infractions assimilée dans une affaire connue de tous ?
Le Ministre des finances cherche à protéger qui dans cette affaire ?
Pourquoi insiste-t-il à garder sa position actuelle ?
Tant des questions qui taraudent l’esprit lorsque l’on s’aperçoit que des « spéculations et interprétations tendancieuses ont été développées par une certaine opinion autour du courrier susmentionné ».
Ce communiqué de presse du Bureau Exécutif National du Syndicat National des Agents des Douanes (SNAD) tient à informer l’opinion nationale et internationale que la HALCIA a bel et bien constaté des graves irrégularités et des multiples violations de la loi ayant entrainé l’annulation de ces concours en août 2020.
Alors pourquoi l’actuel ministre des finances voudra coute que coute valider ces concours que son prédécesseur a annulés sans ambages ?
D’autre part, les militants du BEN SNAD constatent que sous forme de représailles à leurs campagnes de dénonciation, le Ministre des Finances rechigne à signer le projet d’arrêté portant modalités d’organisation des concours professionnels. Ce qui, d’après eux, empêche ainsi aux Agents des douanes de jouir de leur droit statutaire.
C’est pourquoi le BEN SNAD :
– S’indigne et s’insurge contre les interprétations malveillantes et tendancieuses de sa correspondance du 06 novembre 2021 adressée à la HALCIA, tendant à faire un procès d’intention à leur Syndicat sur ses campagnes de dénonciations ;
– Réaffirme son attachement aux principes de justice et d’équité entre tous les citoyens et que conséquemment, il n’entend cautionner aucune forme de népotisme, quant aux conditions d’accès au Cadre des Douanes ;
– Dit au Ministre des Finances qu’aucune raison objective ne commanderait qu’il « fasse table rase » de toutes les violations et irrégularités mises en évidence par la HALCIA ;
– S’interroge sur la valeur des conclusions des investigations d’une institution comme la Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées (H.A.L.C.1A), si l’on doit en faire fi ;
– Dénonce le blocage délibéré et abusif du Ministre des Finances quant aux actes administratifs relevant de sa responsabilité, privant ainsi les Agents du Cadre des Douanes de leur droit à la formation ;
– Tient le Ministre des Finances personnellement responsable des conséquences fâcheuses qu’il engendrerait quant à la stabilité et équilibre de l’Administration des Douanes, s’il décide d’ignorer ce présent appel ;
Enfin, le BEN SNAD appelle l’ensemble des Agents des Douanes à se tenir prêts pour les mots d’ordre de mobilisation.
Ce communiqué de presse se termine sur une note de compassion et de solidarité à l’endroit des familles endeuillées suite aux douloureux événements survenus à Banibangou, à Tilia, à Dan-issa et à Maradi.
Aussi un prompt rétablissement souhaité aux blessés.

Propos recueillis par
Issa Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *