Cérémonie du lancement de la journée de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus : avec la participation de plusieurs femmes des médias et organisations féminines de Niamey

« L’objectif visé à travers cette journée est de sensibiliser les femmes en général sur l’importance du dépistage du cancer et informer sur les dangers du cancer du sein et celui du col de l’utérus.

Au cours de cette journée, les hommes et les femmes seront ainsi sensibilisés sur l’importance du dépistage précoce comme premier remède contre la maladie »  Dixit madame Amina Niandou Présidente APAC-Niger.

Le matin du Samedi 16 octobre 2021, le Centre National de Santé de la Reproduction (CNSR) a servi de lieu, pour organiser une journée de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, pour les femmes travailleuses des médias. La présidente de APAC-Niger Madame Amina Niandou, dans son allocution, rappelle qu’octobre rose doit son existence à Evelyn Lauder, une célèbre femme d’affaires américaine  qui, atteinte d’un cancer du sein, s’est impliquée dans un combat actif pour sensibiliser sur l’importance du dépistage du cancer du sein dans les années 1990.

Depuis lors, Octobre est devenu un mois spécial. En 2020 seulement , dit-elle, Global Cancer Statistics a relevé plus de 2 200 000 cas de cancer du sein dont 685 000 décès,  faisant ainsi du cancer du sein la première cause de mortalité par cancer chez les femmes. Au Niger, le cancer du sein (27,36%) représente le cancer féminin le plus fréquent, suivi du cancer du col de l’utérus (13,41%) ajoute madame Amina Niandou. C’est pourquoi poursuit-elle depuis 28 ans, du 1er au 31 Octobre, associations, chercheurs et scientifiques des quatre coins du monde se rassemblent dans un but commun qui est celui d’informer sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein à travers un symbole fort : le ruban rose. L’Association des Professionnelles Africaines de la Communication- Section du Niger (APAC-Niger) et l’ONG Cancer Action ne sont pas restées en marge de cette lutte en témoigne l’organisation de cette journée conclut la présidente d’APAC-Niger. Pour Nadia présidente de Cancer Action, l’ONG qui co-organise l’activité, lutter contre le cancer du sein est le défi de l’ONG Cancer Action. Pour son ONG affirme-t-elle mieux vaut agir que réagir  avant de lancer  un appel à toutes les femmes de se faire dépister régulièrement car le cancer tue en silence. Notons que son ONG a mis 200 kits de dépistages du col de l’utérus à la disposition de l’activité. Pour la directrice du Centre National de Santé de la Reproduction, Dr Sahadatou,  le cancer du sein est une maladie non transmissible, non infectieuse et qui peut être évitée grâce à une pratique importante, simple et régulière qui est l’auto palpation des seins. Mais, malheureusement dit-elle, 90% des cas de ce cancer sont diagnostiqués aux stades avancés avec 63,37% de cas de décès. Selon elle, les cancers invasifs du col de l’utérus quant à eux sont précédés par une longue période de la maladie à l’état  précancéreux, allant de 5 à 15 ans. Période pendant laquelle les lésions précancéreuses qui démarrent après une infection persistante  au papillomavirus (HPV) peuvent être aisément détectées lors d’un test  de dépistage facilement réalisable, puis traitées de façon simple et efficace , permettant ainsi d’éviter leur progression vers un cancer invasif. Le cancer du col de l’utérus  est évitable renchérie-t-elle. Le combat contre le cancer doit être actif et doit nécessairement passer d’abord par la sensibilisation  sans relâche de la population puis le dépistage qui est une attitude active et très simple de recherche  de lésions précancéreuses annonce-t-elle. « Je voudrais saisir cette opportunité pour inviter toutes mes sœurs quel que soit leurs âges, à se mobiliser massivement  et sans hésiter pour se faire dépister au Centre National de Santé de la Reproduction CNSR. Le dépistage est simple, indolore gratuit et les résultats sont disponibles immédiatement.

Le cancer précocement diagnostiqué  a toujours un bon pronostic. » Lance la directrice du CNSR juste avant de déclarer l’ouverture de la cérémonie.
HAMIDOU SALEY Mouhamed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *