Accident de circulation à Niamey : Quand une fille massacre six personnes sourdes-muettes devant une boutique dont quatre morts sur place !

Ce Mercredi 06 Octobre 2021, aux environs de 17 heures, s’est passé un drame en face de la mairie de la commune 3 de Niamey. Une fille à bord d’une voiture V8 matricule RN AJ2060 NY, a foncé droit sur une boutique fermée, devant laquelle se trouvaient six sourds-muets qui font une causerie de routine. Le constat est amer ! La voiture a percuté deux et a entrainé les autres jusqu’au fond de la boutique en cassant le mûr pour les coller contre un réfrigérateur qui se trouve dans l’enceinte de la boutique. Le cas le plus terrible est celui qui a été ramolli sous les pneus. C’est l’indignation totale. Etant dans les environs immédiats, nous étions sur les lieux dès les premières minutes. Ces victimes sont des sourds-muets qui chaque soir se retrouvent devant cette boutique pour discuter des affaires les concernant. Souvent ils sont une quinzaine voire plus, donc on peut dire qu’il y’a eu un peu plus de chance qu’ils n’étaient que six. Le plus douloureux pour beaucoup c’est le retard des secours qui, il faut non seulement appeler plusieurs fois pour les atteindre, mais aussi attendre longtemps pour les voir venir. Personne n’oserait les toucher de peur d’être arrêté. Des témoins sur place nous affirment que cette loi qui interdit de porter secours dans ces genres de circonstances à moins d’être une personne qualifiée ne convient pas au Niger. Car, disent-ils dans d’autres pays les secours sont très mobiles et agissent vite. Ici au Niger des gens décèdent sous les yeux des autres pour manque d’intervention rapide ce qui est déplorable. Deux de ces quatre morts encore en vie auraient peut-être la vie sauve s’ils sont assistés très tôt. Ils sont décédés un peu plus tard. Pour beaucoup de témoins, la fille au volant est du quartier. C’est la fille de Maman Wazir, ancien Ministre et actuellement conseiller spéciale à la présidence. Cette fille disent-ils, ne conduisait pas avec vitesse mais, a essayé d’éviter quelqu’un et après a appuyé sur l’accélérateur au lieu du frein. ET c’est là tout le problème car, on comprend que c’est une débutante. Comment comprendre dans une ville comme Niamey qu’on laisse une débutante sans chauffeur dans une telle voiture ? Il faut que les uns prennent au sérieux la vie des autres dans ce pays ! Le propriétaire de la boutique nous confie que seule la chance lui a sauvé avec ses filles qui sont venues lui rendre visite à la boutique. Mr Noura comme on l’appelle au quartier a obligé ses filles de retourner à la maison aider leur mère en cuisine, et lui aussi est en train de sortir quand son frère est venu. Il lui a passé les clés pour ouvrir la boutique. A peine bougé la scène s’est passé comme dans un film. Heureusement pour son frère il a pu dégager les lieux à l’arrivée de la voiture comme une flèche, mais les sourds-muets ne pouvant rien entendre. Le plus pitoyable dans cette situation c’est le fait d’entendre la plupart dire «  que dieu ait pitié de leurs âmes ; mais la fille au volant ne va rien craindre car, son père est à la présidence. Et puis ce sont des personnes souffrant de handicap ils vont taire l’affaire plus vite». Notons que ces personnes victimes sont des travailleurs qui travaillent à la mairie et d’autres dans les mosquées et maisons privées, faisant tout pour gagner leurs pains.
HAMIDOU SALEY Mouhamed

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *