Réunion d’échanges du Conseil National de la Jeunesse : Aliou OUMAROU efface d’un revers de main toutes les incompréhensions engendrées par les rumeurs

Afin de réagir à l’expansion des intoxications semant toutes les incompréhensions que l’on puisse imaginer, des fake news et rumeurs dont le Bureau actuel du Conseil National de la Jeunesse CNJ a été l’objet ces jours-ci, une réunion d’informations et d’échange a été tenue dans l’après-midi du Mercredi 29 septembre 2021, dans la salle des réunions de la maison de la presse avec la participation de plusieurs jeunes membres des structures locales et nationales.

Cette réunion d’une grande envergure a été conduite par le président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ), Mr OUMAROU Aliou, en présence des cadres du Ministère de la jeunesse, en l’occurrence Madame la Directrice de la jeunesse et des mouvements associatifs.
Après avoir expliqué les motifs de la présente réunion qui vise à mettre tout le monde au même niveau d’information par rapport à la structure, le Président OUMAROU Aliou a fait cas d’une situation critique née de l’incompréhension entre le Conseil National de la Jeunesse et les autres structures des jeunes.
Ainsi, il a rappelé que le Conseil National de la Jeunesse du Niger a été créé par décret N° 2015-545/PRN/MJ/S du 14 octobre 2015 et de l’arrêté N°120/ MJ/S/SG/DG du 20 Novembre 2015 portant modalité d’application dudit décret.
C’est dire que le Conseil n’a pas les prérogatives de changer quoi que ce soit dans les textes. « Nous sommes l’un des rares pays à avoir bénéficié de décret  pour leurs Conseils de Jeunesses » dixit Aliou OUMAROU en se félicitant.
Selon Aliou OUMAROU, l’article 5 dudit arrêté précise les modalités de désignation des délégués au niveau des assemblées générales de manière graduelle, c’est-à-dire du niveau communal au départemental en remontant aux régions qui, à leurs tours, vont désigner leurs représentants au niveau National.
En poursuivant, il affirme que dans l’article 17 il a été précisé les membres des structures n’ont pas droit à des rémunérations.
Notons que ces explications sont destinées à ceux qui taxent l’exécutif actuel de s’accrocher à l’organe et d’être en dépassement de mandat dans le seul but de « s’enrichir. »
D’ailleurs, il rassure l’opinion nationale et internationale que la machine est en marche pour choisir des nouvelles têtes devant prendre les rênes du Conseil National de la Jeunesse.
Lorsqu’elle a pris la parole, la Directrice de la jeunesse et des mouvements associatifs a tout d’abord adressé une mention spéciale à tous les jeunes présents, motivés par l’envie d’appartenir au Conseil National de la Jeunesse.
La vie associative est le socle d’une bonne démocratie, a-t-elle marqué avant d’ajouter que le Ministère de la Jeunesse accorde une place de choix aux jeunes et aux structures auxquelles ils adhèrent.
Cependant, elle a aussi noté que le renouvellement des bureaux est un processus qui prend du temps.
Il retenir que Le CNJ est un organe consultatif qui donne son avis par rapport à toute question qui concerne la jeunesse et qu’il aura pour mission d’assurer la représentativité des structures des jeunes.
Devant l’enthousiasme des jeunes venus très nombreux à cette rencontre, la représentante de la tutelle a parlé des efforts déployés par le Ministère en vue d’innover pour la transparence, avec la création d’une comptabilité pour le CNJ.
« La CNJ doit être autonome, démocratique, et le Ministère de la Jeunesse ne ménagera aucun effort pour le renouvellement des bureaux » a-t-elle Conclu.
Par ailleurs, des listes d’interventions ont été ouvertes pour permettre aux jeunes participants de s’exprimer et de poser des questions relatives à la gestion du Conseil.
Il ressort de ces débats constructifs des remarques, des suggestions, des critiques et aussi des propositions pertinentes.
Tout en répondant aux questions de ses camarades, le président OUMAROU Aliou a fait preuve de sagesse et de responsabilité.
La Directrice de la jeunesse et des mouvements associatifs revenait toujours avec des contributions, par exemple, la participation des jeunes à l’amélioration des textes les concernant qui est une impérieuse nécessité.
A la fin de la réunion, l’on peut dire le calme est revenu dans cette grande famille jeunes unis pour la même cause.
Le président Aliou OUMAROU n’a de cesse rappelé son objectif qui est de léguer un conseil gérable en renouvelant tous les bureaux de la base au sommet.
La photo de famille a clôt la présente réunion d’informations et d’échanges sur une note de satisfaction générale.
HAMIDOU SALEY Mouhamed

(8 commentaires)

  1. Merci beaucoup Mr le président Alio oumarou pour l’éclaircissement.

    Je souhaite une excellente journée de coeur à toutes les femmes du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *