Forum inclusif des acteurs du sous-secteur de l’élevage pour la mise en place d’un cadre de concertation bilatéral : APESS et RBM ensemble pour une meilleure gestion de la transhumance Niger-Tchad !

Ce Lundi O5 Juillet 2021, a eu lieu la cérémonie d’ouverture du Forum des acteurs pour le démarrage du processus de mise en place de l’accord bilatéral sur la gestion de la transhumance entre les régions de Diffa/Niger et du Lac/Tchad, dans la salle MARGOU de l’hôtel Gawèye de Niamey.

Ce forum durera trois jours du 05 au 07 juillet 2021 et la cérémonie d’ouverture a été placée sous la présidence du Ministre de l’Elevage, Porte –Parole du Gouvernement du Niger, en présence  du Gouverneur de la Région de Niamey, le Gouverneur de la Région du Lac qui est chef de la délégation tchadienne,  la coordinatrice du PRAPS régional représentante du CILSS, du PCA de APESS, du représentant du RBM, des leaders communautaires, des représentants d’organisations régionales et Nationales d’éleveurs, des délégués de services techniques déconcentrés, Représentants des projets et  programmes.

Cette importante rencontre, il faut le souligner, a été initiée par le CILSS qui, dans sa mission d’appui et de coordination régionale du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel(PRAPS), souhaite faciliter et dynamiser la concertation inter pays sur des axes de transhumance ciblés pour d’une part, faciliter la mobilité, gérer durablement les ressources communes et d’autre part, réduire les conflits d’accès à ces ressources.

 L’animation et la redynamisation de ces cadres de concertation transfrontaliers ont été confiées au consortium de réseaux d’éleveurs à savoir APESS (Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane) et RBM (Réseau des organisations d’éleveurs et pasteurs d’Afrique, Billital Maroobè).

Notons que durant trois jours, les participants auront à discuter, échanger des expériences pour aboutir aux objectifs fixés.

De manière spécifique ils vont :

  • Présenter la situation de la transhumance dans les deux régions,
  • Identifier les contraintes majeures à l’exercice de la transhumance dans lesdites régions frontalières et identifier les défis et les opportunités,
  • Identifier les acteurs majeurs à intégrer dans le cadre de concertation et ce, en fonction des problématiques retenues,
  • Faire une analyse des parties prenantes et établir leurs rôles et responsabilités au niveau du cadre de concertation ;
  • Elaborer une feuille de route consensuelle pour les prochaines actions à entreprendre.

Le Gouverneur Ambouka de Niamey, en prenant la parole, a souhaité aux illustres hôtes la chaleureuse bienvenue et un bon séjour à Niamey.

Aussi, Il a saisi l’opportunité pour adresser ses sincères remerciements à APESS quant au choix porté sur la région de Niamey d’abriter cette importante rencontre.

 Le Gouverneur de Niamey s’est réjoui de constater que les activités du Forum sont au centre des préoccupations des plus hautes autorités de la 7ème République, au premier rang desquelles SE Mohamed BAZOUM, président de la République, chef de l’Etat, à travers le programme de renaissance Acte III et déclinées en actions gouvernementales à l’Axe IV dans le Document de la Déclaration de politique Générale du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Ouhoumoudou Mahamadou.

En effet, ces actions consistent entre autres à appuyer les initiatives en faveur de la coopération régionale et internationale pour atténuer les effets négatifs du changement climatique et protéger les bases productives par la lutte contre la désertification et le tarissement des cours d’eau, en somme la transformation et la modernisation du monde rural, a lancé le Gouverneur.

 Il conclut en adressant ses remerciements à l’endroit du CILSS pour avoir financé ladite activité à travers le Projet Régional d’Appuis au Pastoralisme au Sahel(PRAPS) .

Le Ministre de l’élevage, porte-parole du Gouvernement, quant à lui, salue l’initiative de mise en place d’un accord bilatéral sur la gestion de la transhumance entre la région de Diffa au Niger et la Région du Lac au Tchad.

 En effet, la coopération transfrontalière, à travers nos régions voisines, doit être promue et diversifiée, de manière continue par des accords bien pensés et bien scellés, a-t-il affirmé. «L’élevage est un secteur vital pour les pays sahéliens en général. Pour notre pays, il représente 40% du PIB agricole et plus de 11% du PIB National. L’élevage pastoral, le plus enclin à la mobilité voire à la transhumance transfrontalière représente au moins 23% des effectifs nationaux pour plus de 80% des productions de viande et de lait. » Dixit Mr Tidjani Ministre de l’Elevage, Porte-Parole du Gouvernement.

Ceci, ajoute-t-il, démontre la nécessité d’une bonne coopération transfrontalière reposant sur des règles partagées par toutes les parties.

Concernant spécifiquement la transhumance, des exemples salués de cadre de gestion existent entre des régions voisines de nombre de pays sahéliens et côtiers des niveaux sous régional et régional, renchérie-t-il avant de de donner comme exemple le cadre de concertation Niger-Burkina ou encore celui de Maradi-Katsina.

 C’est justement dans ce cadre que le CILSS intervient à travers PRAPS.

 Le Ministre de l’élevage a salué les étapes franchies par APESS dans la conduite de ce processus de 2016 à aujourd’hui.

Il faut rappeler les deux missions d’information des acteurs qui ont été conduites à Niamey et à N’Djamena, respectivement en novembre et décembre 2020.

Ces missions ont permis l’obtention de l’adhésion des acteurs autour de la création du cadre bilatéral Niger-Tchad.

La première activité du processus devant enclencher la mise en place de ce cadre de concertation est l’organisation du forum des acteurs dont l’objectif principal est de jeter les bases pour la mise en place d’un cadre de concertation bilatéral Niger-Tchad à travers une large concertation de l’ensemble des acteurs des deux régions frontalières (Diffa et Lac Tchad) a indiqué le Ministre de l’Elevage.

Par ailleurs, il convient de noter d’autres interventions non moins importantes qui ont contribué à ressortir l’importance du forum.

C’est le cas du Gouverneur de la région du Lac, Mr Mahamat Fadoul Makaye, chef de la délégation tchadienne et de la coordinatrice de PRAPS Régional qui représente CILSS ainsi que du PCA de APESS.

Enfin, il faut souhaiter que les échanges soient à la hauteur des attentes et pour le bonheur des éleveurs transhumants des régions de Diffa et du Lac.

                                                                 HAMIDOU SALEY Mouhamed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *