Dosso/Atelier de renforcement des capacités des nouveaux responsables des collectivités territoriales : » Vous arrivez à la tête des collectivités territoriales à un moment crucial de mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation au Niger », dixit Monsieur Dardaou Zanaidou le Ministre délégué auprès du Ministre de l’intérieur, chargé de la décentralisation

Ce jeudi 24 juin 2021, la salle de réunion de l’hôtel Toubal a servi de cadre au lancement officiel des travaux de l’atelier  de renforcement des capacités des exécutifs communaux et régionaux  de Dosso.

Notons que cette initiative du Ministère de l’intérieur et de la décentralisation s’inscrit dans la logique d’imprégner les Maires et les Présidents des conseils régionaux nouvellement élus sur les techniques de base de la Gouvernance locale.

C’est le Ministre délégué auprès du Ministre de l’intérieur, chargé de la décentralisation, Monsieur Dardaou Zanaidou qui a présidé la présente cérémonie en présence des autorités administratives régionales de Dosso, en l’occurrence le Secrétaire Général de Région, le président du Conseil Régional de Dosso, tous les préfets, ainsi que les Maires élus et leurs adjoints des 43 communes de la région.

Selon les organisateurs, du 24 au 27 juin 2021 les élus locaux seront outillés à l’aide de plusieurs  thématiques en autres :

·        Les principes généraux de la décentralisation et de la déconcentration

·        Les rôles et responsabilités des élus locaux

·        L’organisation et  le fonctionnement d’une collectivité territoriale

·        Les rôles et responsabilités des acteurs de la scène communale

 

Dans son discours  de bienvenue Monsieur Abdou Madougou,  le Maire de la commune urbaine de Dosso,  a souhaité un agréable séjour dans la cité légendaire de koys à tous les participants avant d’en  appeler  à leur attention    à la formation.

C’est  ensuite le tour du secrétaire général de la région de Dosso, Assoumane Amadou de prendre la parole  pour saluer cette initiative louable du Ministère de l’intérieur,  à travers la direction générale de la décentralisation et des collectivités territoriales,  de former  les Maires et leurs adjoints sur la gestion  des collectivités.

Cette formation est très importante  car ils viennent à peine de prendre service  et se doivent de se lancer dans la satisfaction des besoins  des populations, a-t-il noté.  

Il poursuit en affirmant que le développement d’une commune dépend de l’exécutif, c’est-à-dire le  Maire et ses adjoints et ce,  dans tous les domaines.

  C’est pourquoi Assoumane Amadou, le Secrétaire Général de la région de Dosso exhorte les participants à être assidus et attentifs aux présentations  durant toute la formation et  surtout de poser toutes les questions qu’il faut pour la bonne compréhension des thématiques.

Quant au Ministre Délègue auprès du Ministre de l’intérieur, chargé de la décentralisation, Monsieur Dardaou Zanaidou, il a rappelé que tout au long de la mandature précédente, le Gouvernement Nigérien appuyé constamment par ses partenaires a toujours accompagné les collectivités territoriales à travers des nombreuses actions de renforcement de capacités techniques et financières.

Il s’agit notamment de l’élaboration de l’outil de pilotage ainsi que l’appui conseil au profit de ses représentants territoriaux et services techniques.

« Vous arrivez à la tête des collectivités territoriales à un moment crucial de mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation au Niger », dixit Monsieur Dardaou Zanaidou.

En effet, la récente  évaluation des 15 années de mise en œuvre de la décentralisation au Niger a révélé  certes des avancées notables dans la gestion des collectivités territoriales, mais aussi  il y a de nombreuses lacunes et défis qu’il  est indispensable d’éviter au cours de cette mandature qui commence, a-t-il rappelé.

Selon lui ces lacunes et défis sont entre autres :

         La faible appropriation de l’esprit « local »par les gestionnaires des collectivités,

         La faible maitrise des rôles et responsabilités de l’élu  local,

          la faiblesse de l’accompagnement des acteurs locaux surtout par les représentants de l’état (le Gouverneur, le Préfet, Services Techniques Déconcentrés),

         La faible fonctionnalité de certains conseils locaux (mobilisation des ressources, gestion financière, planification et gestion du développement local, difficulté de coordination et de suivi des interventions, la mauvaise gestion des affaires locales.)

C’est cette faible fonctionnalité  qui s’est  traduite par des nombreuses révocations des Maires et des dissolutions de nombreux conseils municipaux, a expliqué le Ministre Délégué.

D’autre part, cette formation à l’intention des nouveaux Maires  est nécessaire vu le contexte actuel qui se caractérise également  par l’amorce de nombreuses reformes majeures que ces nouveaux responsables des collectivités  territoriales se doivent  d’internaliser rapidement,  il s’agit :

– du processus de transfert de compétences et des  ressources de l’Etat aux collectivités territoriales

– la mise en place de la fonction publique territoriale qui ambitionne de créer les conditions attrayantes de travail au niveau local

– le contexte d’intégration  régionale  dans lequel  les collectivités territoriales Nigériennes ont encore un grand retard à combler dans le cadre de partenariat  régional et international.

 

En conclusion, le Ministre délégué a indiqué que les élus locaux ont des défis importants à relever en termes de maitrise de leurs rôles et responsabilités, les missions des services publics et collectivités territoriales, la gestion des ressources humaines et financières et bien d’autres.

 

 

Mahamadou Salaou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *