Moden FA Lumana AFRICA : Quand Noma Oumarou récupère tout

Partager

 

   

Moden FA Lumana AFRICA : Quand Noma Oumarou récupère tout

 

Le Président Oumarou Noma et ses camarades militants du MODEN FA LUMANA AFRICA ont désormais leur nouveau siège national du parti à compter du jeudi 18 février 2021, date d’inauguration dudit Siege où plusieurs d’entre eux ont effectué le déplacement au rond-point Francophonie.

Le Président du Parti Moden FA Lumana Africa, Monsieur Oumarou Noma a prononcé un discours d’inauguration avant d’animer un point de presse dans les locaux de ce joyau qui fera sans doute la fierté de toutes les militantes et militants du parti, car comme le pense Oumarou Noma c’est un nouveau départ qui s’annonce.

En effet, il se félicite et encourage tous les militants à savourer cette victoire éclatante qui se matérialise depuis le 31 décembre 2020 avec la signification à qui de droit de l’expédition du jugement au fond prononcé le 05 Aout 2020 et aussi à travers la lettre N°5037 / MISPD /ACR/DGAPJ/DLP DU Ministère de l’intérieure en date du 23 Octobre 2020 prenant acte des travaux du 3ème Congrès ordinaire ténu à l’hôtel Toubal de Dosso.

Ainsi, faut noter que le parti Moden-FA /Lumana- Africa s’est doté d’une nouvelle direction avec pour président national Mr Noma Oumarou.

Citant l’article 64 du règlement intérieur des textes fondamentaux, Oumarou Noma précise que c’est le président qui Représente le parti au plan national et international, c’est lui qui Veille au respect scrupuleux des textes fondamentaux du parti, Assure de manière exclusive les relations entre le parti et les institutions de la République.

C’est après une large concertation au niveau des organes décisionnels du parti et des

Conseillers juridiques, que l’option de rechercher un nouveau local afin de transférer le siège

National a été adopté, a-t-il noté en   situant l’objet de la présente cérémonie d’inauguration et d’ouverture du nouveau siège du Moden FA Lumana Africa.

A compter de ce jour, jeudi 18 février 2021 le parti Moden-FA /Lumana- Africa a son adresse sise au rond de la Francophonie, aussi toutes les dispositions seront prises pour informer l’ensemble des institutions partenaires, a-t-il conclu.

 

 

 

 

Quant au point de Presse, il a été animé pour lever une certaine équivoque en ce qui concerne le parti et qui est habileté à le diriger.

Tout d’abord, le Président Oumarou Noma a expliqué les divergences internes que le Parti LUMANA a connues depuis 2019 et les mobiles pour lesquels il a saisi les autorités administratives et judiciaires pour des solutions.

Selon lui, la convocation des 3èmes assises de la Conférence Nationale et du Congrès pour le 23 février 2020 suite aux travaux du 04 Aout 2019 rejetés par le Ministre de l’intérieur intervient pour éviter la suspension du parti.

Cependant, certains membres du Bureau Politique ont prétexté de sa démission d’office pour convoquer les assises du parti le 29 février 2020, a-t-il ajouté.

C’est ainsi que pour éviter des troubles inutiles, Oumarou Noma a saisi le Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey afin de savoir qui, en définitive, est qualifié pour représenter le Parti, convoquer ses instances et les présider.

A leur tour, poursuit-il en admettant la compétence exclusive du tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey par rapport à la représentativité du parti, les initiateurs de la convocation du 29 février 2020 demandaient au juge des Référés d’ordonner le sursis à la tenue des deux assises par le clan Oumarou Noma jusqu’à l’intervention de la décision du juge du fond, c’est-à-dire le Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey qui a été saisi,

Noma Oumarou d’expliquer que le juge des référés ne peut prendre que des mesures provisoires sans se prononcer sur le fond du litige parce que la loi le lui interdit expressément.

 

Puis le 05 août 2020 la décision du juge de fond précise : « Attendu qu’il est constant que Noma Oumarou a été désigné président par intérim lors du 2ème congrès ordinaire du parti ;

Qu’il lui appartient alors de convoquer et diriger toutes les instances décisionnelles du parti

Jusqu’à la tenue du prochain congrès ; » fin de citation.

Notre fonction de président par intérim étant confirmée par le tribunal, nous avons convoqué immédiatement les 3èmes assises ordinaires de la Conférence Nationale et du Congrès pour le 19 septembre 2020 à Dosso, renchérit-il.

Il a aussi donné des détails en ce qui concerne le feuilleton judiciaire en est découlé avec une victoire qu’il partage vaillamment avec les militants.

« C’est qu’il faut retenir c’est qu’à l’issu des assises dont les travaux ont été transmis au Ministre de l’intérieur, ce dernier en a donné acte au parti de Noma Oumarou et a, en conséquence, rejeté les travaux tenus sous la présidence d’une personne autre que celle désignée par le juge du fond.

Malgré tout ce qui se dit, malgré toutes les irrévérences dont nous sommes l’objet et auxquelles nous nous sommes gardés de répondre pour ne pas descendre aussi bas, le MODEN/FA LUMANA-AFRICA n’a pas deux directions mais une seule, » a rassuré Noma Oumarou.

C’est pourquoi il appelle les militantes et militants de rester fidèles au communiqué de Presse en date du 03 septembre 2020, et prend en témoin l’opinion nationale et internationale que le

MODEN/FA LUMANA-AFRICA n’est pas membre de la coalition CAP 2021.

Il n’est d’ailleurs membre d’aucune coalition, a-t-il martelé.

Enfin, le Bureau politique du MODEN/FA LUMANA-AFRICA félicite les militants et militantes pour leurs mobilisations pour voter les candidats du parti aux différents scrutins, tout en lançant un appel au calme et à la sérénité pour des élections apaisées le dimanche 21 Févier 2021.

Issa Moussa

Related posts

Leave a Comment