Réunion d’échanges acteurs de développement et services techniques sous l’égide du SG de la région: Comment amener les sociétés de construction de routes à accompagner la gestion sanitaire ?

Le Secrétaire Général de la région de Dosso, Assoumane Amadou a présidé une réunion d’échanges entre les entreprises des travaux publics, la Direction régionale de la Santé Publique DRSP et la Direction régionale de l’Equipement.

D‘autres chefs des services régionaux ont également pris part à la réunion ayant pour objet de dégager ensemble les possibilités d’appuyer le domaine de la santé en matériels et infrastructures.
Pour les entreprises de travaux publics intervenant dans la région de Dosso, il faut noter la présence de SATOM, MOREY, DKO ayant envoyé leurs représentants à la réunion.
Dans son mot introductif, Assoumane Amadou le Secrétaire Général a tout d’abord salué cette initiative qui vient de la Direction régionale de la Santé Publique et du service régional de l’équipement visant à faire profiter la région d’énormes opportunité d’investissement avec l’intervention des sociétés de construction de routes.
Il a aussi évoqué la question de gestion de la pandémie de covid-19 et des épidémies qui mérite un appui consistant, la gestion environnementale qui attend des solutions ponctuelles, bref quel type d’accompagnement doit-on attendre de ces sociétés, a-t-il souligné.
Toutefois, le SG de la région de Dosso félicite les sociétés de construction de routes pour avoir accompagné les services de sécurité, de Mines et d’hydraulique.
C’est la gestion sanitaire qui mérite, cette fois-ci, d’être accompagnée, a-t-il martelé.
Ensuite, le Directeur régional de la santé publique de Dosso, dans un exposé, a fait ressortir les besoins urgents qu’il faut prendre en compte en cas d’accompagnement des sociétés.
Il a donc fait cas de l’amélioration de la couverture sanitaire qui consiste à rendre opérationnelles 9 cases de santés non fonctionnelles, la mise à disposition d’Ambulances pour renforcer le système d’évacuation sanitaire, la transformation de certaines cases de santé en CSI, la dotation de centres de santé en produits pharmaceutiques, des bavettes et des kits de lavage de mains, et éventuellement l’installation d’un transformateur à l’Hôpital du District de Doutchi.
Après l’exposé du directeur régional de la santé publique, le SG Assoumane Amadou a repris la parole pour faire la synthèse de la présentation afin de susciter la réaction chez les participants.
Le premier intervenant a rappelé que le PGES dans son exécution prend en compte tous ces aspects évoqués. Car avec les grandes réalisations de routes à cout de milliards les entreprises apportent leur appui social aux communautés et ce sont souvent des ouvrages hydrauliques ou infrastructures immobilières.
Un autre intervenant a trouvé nécessaire voire indispensable la construction d’un centre de santé à Guito-Do, une localité située entre Dosso et Bella, où des travaux de réhabilitation de route sont en cours, cela permettra sans doute de prendre en charge des travailleurs en cas de maladie.
Notons que d’autres participants ont abondé dans le même sens en ajoutant le renforcement des séances de sensibilisations des populations sur les épidémies et la covid-19.
C’est le tour, plus tard, des représentants des sociétés de constructions de route de s’exprimer par rapport au sujet du jour.
L’entreprise D. K.O, Djibril Kany Ousmane en charge des travaux de la route Margou, Harikanassou –Kiota serait déjà en partenariat avec les centres de santé pour la prise en charge de leurs travailleurs.
Quant à l’entreprise Morey, elle compte approcher les centres de santé pour insérer leurs besoins dans son plan d’actions.
Enfin, le représentant de SATOM a parlé d’une collaboration de longue date avec la Direction régionale de la santé publique de Dosso dans le cadre de la sensibilisation de la population se trouvant dans la zone Dosso-Bella.
En conclusion, la réunion d’échanges a véritablement débouché sur des perspectives conséquentes pour la prise en compte des doléances de la Direction régionale de la santé publique.
Toutes les sociétés de construction de route ont pris l’engagement de rendre compte à leurs administrations respectives pour revenir bientôt avec des résultats.
Le secrétaire général de la région de Dosso, avant de lever la séance, a invité les participants à maintenir ce cadre d’échanges pour un suivi régulier des missions qu’ils se sont données.
Issa Moussa

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *