COMMUNIQUÉ PRÉLIMINAIRE DE LA MISSION INTERNATIONALE D’OBSERVATION ÉLECTORALE DES ONG ET ASSOCIATIONS AFRICAINES SUR L’OBSERVATION DES ÉLECTIONS PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES DU 27 DECEMBRE 2020 EN REPUBLIQUE DU NIGER.

Partager

Un Scrutin calme conclu une campagne sans violence et des préparatifs électoraux menés dans un cadre consensuel.
La commission électorale nationale indépendante dans son engagement à organiser des élections acceptées par tous et admettant que l’observation et la surveillance impartiale par les organisations de la société civile sont une forme spécialisée de la protection des droits humains se focalisant sur les droits civiques et politiques, lesquels droits essentiels à l’organisation d’élections authentiques à un état de droit et à la gouvernance démocratique a pris l’initiative d’inviter les observateurs internationaux pour suivre minutieusement le scrutin du 27 décembre 2020 .
La mission internationale d’observation électorale des ONG et associations Africaines nantie d’une expertise électorale en Afrique en générale et en particulier dans la sous-région Ouest Africaine a déployée ses observateurs dans la commune de Niamey. Avec une méthodologie rigoureuse s’inscrivant dans la déclaration des principes pour l’observation internationale d’élections adoptée le 27 octobre 2005, les valeurs et les principes qui guident les interventions et le travail de nos observateurs sont les mêmes que celles qui sont édictés dans divers codes de conduites relatives à la mission d’observation électorale.
Ces valeurs et ses principes sont les suivants:
Le respect de la souveraineté du pays hôte, le respect des lois électorales du pays, la neutralité, l’indépendance d’esprit, la transparence, l’honnêteté, l’exhaustivité et l’exactitude des faits. De plus, la mission a pris en compte les conditions minimales qui régissent la tenue d’élections libres et démocratiques à savoir :
La liberté d’expression, la liberté d’association, le droit de réunion, le vote secret et le droit à légalité
Les bureaux de vote couverts par nos observateurs avec la collaboration des observateurs nationaux ; il ressort des éléments d’appréciations suivants :
L’heure d’ouverture et de clôture légale ont été généralement respectées sauf quelques retards
la présence remarquable et citoyenne des forces de sécurité
un engouement de l’électorat caractérisé par sa discipline et sa patience
une forte participation de l’électorat
les membres des bureaux de vote étaient présents et souvent au complet
le matériel électoral disponible et en nombre suffisant
les urnes transparentes, vides et correctement scellées à l’ouverture
une ambiance conviviale perceptible dans les bureaux de vote
les listes électorales examinées dans les différents bureaux de vote étaient lisibles et disponible à tous les niveaux
les opérations de dépouillement et de décompte des voix se sont déroulées de manière régulière et transparente en présence des membres des bureaux de vote initiaux, des représentants des candidats ainsi que les observateurs nationaux et internationaux.
Le dressement des procès-verbaux du vote et du dépouillement a été conjointement signé Toutefois, des manquements mineurs n’ayant aucun Impact sur le bon déroulement des opérations de vote ont été décelés notamment :
a) la sous représentativité de certains candidats dans les bureaux de vote
b) la non assimilation par certains électeurs des procédures de vote.
Au regard de tout ce qui précède, la Mission internationale d’observation électorale des ONG et associations Africaines (MIOE-O2A)
Note et apprécie le calme et la sérénité qui ont caractérisé le déroulement du scrutin
Apprécie la disponibilité des membres du bureau de vote de la CENI et les représentants des candidats
Apprécie les forces de sécurité qui ont travaillées en toute discrétion et sans entrave ou intimidation aucune dans le processus électoral
Félicite les candidats en compétition pour leur engagement dans la conduite d’une campagne sereine qui a permis la forte participation des électeurs et le sens civique de ceux-ci
Congratule les médias et organes de presse pour leur appuie médiatique
Confirme la neutralité de l’administration tout au long du processus
Félicite les organes en charge de l’organisation du scrutin et les autorités à divers niveaux pour le respect de leur engagement à l’organisation d’une élection démocratique
Remercie enfin la communauté Internationale pour son accompagnement du processus démocratique en République du Niger.
La mission internationale d’observation électorale des ONG et associations Africaines considère que les élections législatives et présidentielles couplées du 27 décembre 2020 en République du Niger se sont déroulées dans le calme, la transparence, l’équité et la liberté.
Pour les scrutins à venir et dans l’esprit de consolider la démocratie en marche en République du Niger, la mission recommande :
la poursuite de renforcement des capacités des membres du bureau de vote sur la maîtrise des opérations électorales.
La formation des électeurs sur les procédures de vote.
Nous référents au civisme et à l’attachement du peuple Nigérien aux valeurs démocratiques, la MIOE-O2A lance un appel fraternel au calme à toute la population nigérienne, aux candidats ainsi qu’à leurs militants et sympathisants à s’abstenir de tout acte de violence, d’intimidation ou de provocation durant cette période de consolidation de la paix et de l’unité nationale, ceci dans l’intérêt supérieur de la nation. La mission, exhorte les candidats à recourir exclusivement aux voies légales pour le règlement de tout éventuel contentieux électoral.
La mission internationale d’observation électorale des ONG et associations Africaines continuera l’observation des développements postélectoraux jusqu’à la proclamation des résultats.
Elle transmettra des recommandations appropriées dans un rapport final pour la consolidation des processus électoraux en République du Niger.

                                                                  Fait à Niamey le 30 décembre 2020
Le chef de mission
Ulrich Victor DOSSOU

Related posts

Leave a Comment