Allocution de l’Ambassadeur Eric P. Whitaker à l’occasion de la cérémonie d’arrivée du C-130 Base aérienne 101, Niamey 04 janvier 2020, 14h30

Partager

Remarks by Ambassador Eric P. Whitaker for the C-130 Arrival Ceremony
Air Base 101, Niamey
04 January 2020, 14:30 pm

Ladies and Gentlemen,

Distinguished guests,

Good afternoon and Happy New Year! Before speaking about today’s ceremony, I would like to say a few words about the recent attacks in Niger. First, on behalf of the American people, I would like to share my deepest condolences to the victims and their family members in the attacks in Tchombangou, Zaroumadareye, and Toumour.
These cowardly attacks must stop. There is no place in the modern world for violence against innocent people. The United States condemns these terrorist attacks and all others like them in the strongest way. We stay committed to Niger’s armed forces and our allies in eradicating these violent extremists and their godless ideology.
Part of that commitment is embodied in today’s ceremony. I am delighted to be here for the homecoming of the magnificent aircraft behind me, Niger’s first C-130! This momentous occasion is a testament to the long-standing and enduring partnership between our two great nations.
I am honored the Secretary of the United States Air Force, the Honorable Barbara Barrett, can join me today. It is yet another confirmation of the United States’ unwavering commitment to and partnership with Niger.
I offer my heartfelt congratulations on your recent peaceful and democratic Presidential and Parliamentary elections. They are helping to pave the way for the first peaceful democratic transition of power in Niger’s history. It will cement your standing as a model for the region.
As we think about what this C-130 means for the United States and Niger, I am reminded of a Hausa proverb: “Sarkin yawa, yafi Sarkin Karfi” meaning “A combined action is stronger than one’s force.”
This C-130 has been a joint endeavor by the United States and Niger. Our teams have worked hand in hand to bring this aircraft back to Niger and ensure it is 100% ready to support your operations.
Since 2015, the United States has worked hard to get this aircraft home. We provided over $30-million dollars in training, spare parts, support equipment, fuel, publications and manuals, and a full-time technical maintenance team.
$17 million of the support the U.S has provided has gone to building critical infrastructure. We built the C-130 Hangar at AB201 in Agadez, which was delivered in January 2020; and we will build a spare parts warehouse here at AB101; We also just began refurbishing this hangar too.
Next year we will start construction on a new C-130 hangar on this base, in preparation for the second C-130 the Government of Niger has purchased through the United States’ Excess Defense Articles program.
Most importantly, we invested in Nigerien service members. We trained 16 Nigerien pilots, 19 maintainers, 6 crew chiefs, 5 loadmasters, and 1 flight engineer.
While investments are important, we measure success in terms of partner capability. In this regard, Niger continues to impress on the world stage.
Strategically, the Nigerien Armed Forces have shown tremendous dedication in professionalizing its forces. Doing so ensures their women and men are prepared to fight security threats in the Sahel.
Operationally, Niger’s Cessna Fleet has earned a stellar international reputation, maintaining a high operations tempo in support of both Nigerien and multi-national security missions.
As Niger endeavors to bring peace, security, and stability to the region, I am certain the Nigerien Armed Forces, with the C-130 now re-joining the aviation fleet, will continue to establish itself as a model- both for operational effectiveness on the battlefield, and for the professionalism with which your Airmen and Soldiers display in and out of uniform. Both factors are equally important to defeating the threats facing Niger today.
As I have said many times before, I would like to remind everyone the preservation of human rights and civil liberties is crucial to defeating violent extremism. Likewise, allegations of human rights violations must be given a credible investigation under due process of the law, including for those accused and those found guilty. Failure to do so risks erasing gains we have made in combating violent extremism.
Now as we welcome this C-130 back to Niger, I would like to emphasize this could not have happened without the hard work and dedication of our Nigerien and American teams and their leaders.
I commend Minister Katambé, General Mody, Colonel Amirou, and countless other Nigeriens for their dedicated leadership.
I want to thank Secretary Barrett for providing expertise and materiel to assist with this effort.
I also want to thank the Office of Security Cooperation for their tireless efforts to ensure the Nigerien C-130 program is successful and sustainable.
Lastly, I would like to thank the dedicated and passionate C-130 pilots, officers, and leaders such as Col Moctar Diallo, Lt Col Ali Boubacar, and Captain Ouma Laouali. I’d also like to congratulate Captain Laouali as Niger’s first female C-130 pilot. With you in the cockpit, your Air Force will undoubtedly reach new heights.
Through all of this, we are witnessing Niger grow, modernize, and succeed, which is further proof “Le Niger se lève.”
Thank you for your kind attention.

 

Allocution de l’Ambassadeur Eric P. Whitaker à l’occasion de la cérémonie d’arrivée du C-130
Base aérienne 101, Niamey
04 janvier 2020, 14h30

Monsieur le Ministre de la Défense Nationale ;
Madame la Secrétaire de l’Armée de l’Air des Etats-Unis,
Monsieur l’Inspecteur Général des Armées et de la Gendarmerie ;
Monsieur le Chef d’Etat-Major Général des Armées ;
Monsieur le Chef d’Etat-Major de l’Armé de l’Air ;
Mesdames et Messieurs les Officers Supérieurs ;
Distingués invités, Mesdames, Messieurs
Bonsoir et Bonne Année! Avant de parler de la cérémonie d’aujourd’hui, je voudrais dire quelques mots sur les récentes attaques au Niger. Tout d’abord, au nom du peuple américain, je voudrais partager mes plus sincères condoléances aux victimes et aux membres de leurs familles lors des attaques de Tchombangou, Zaroumadarèye, et Toumour.
Ces attaques lâches doivent cesser. Il n’y a pas de place dans le monde moderne pour la violence contre des innocents. Les États-Unis condamnent de la manière la plus forte ces attaques terroristes et toutes les autres formes de violence. Nous restons attachés aux forces armées du Niger et à nos alliés dans l’éradication de ces extrémistes violents et de leur idéologie impie.
Un aspect de cet engagement s’incarne dans la cérémonie d’aujourd’hui. Je suis ravi d’être ici pour le retour à la maison du magnifique avion derrière moi, le premier C-130 du Niger! Cette occasion mémorable témoigne du partenariat de longue date et durable entre nos deux grandes nations.
Je suis honoré que la Secrétaire de l’Armée de l’Air Américaine, l’Honorable Barbara Barrett, puisse se joindre à moi aujourd’hui. C’est une nouvelle confirmation de l’engagement indéfectible des États-Unis et du partenariat avec le Niger.
J’adresse mes sincères félicitations pour los récentes élections présidentielles et législatives pacifiques et démocratiques. Ils contribuent à ouvrir la voie à la première transition pacifique et démocratique du pouvoir dans l’histoire du Niger. Cela renforcera votre position de modèle pour la région.
En réfléchissant à ce que signifie ce C-130 pour les États-Unis et le Niger, je me souviens d’un proverbe haoussa: «Sarkin yawa, yafi Sarkin Karfi» qui signifie «Une action combinée est plus forte que sa force».
Ce C-130 est un programme conjoint des États-Unis et du Niger. Nos équipes ont travaillé main dans la main pour ramener cet avion au Niger et s’assurer qu’il est prêt à 100% à soutenir vos opérations.
Depuis 2015, les États-Unis ont travaillé dur pour ramener cet avion à la maison. Nous avons fourni plus de 30 millions de dollars en formation, pièces de rechange, équipement de soutien, carburant, publications et manuels, et une équipe de maintenance technique à plein temps.
17 millions de dollars du soutien fourni par les États-Unis sont allés à la construction d’infrastructures essentielles. Nous avons construit le hangar C-130 à la Base Aérienne 201 d’Agadez, qui a été receptioné en Janvier 2020; et nous construirons un entrepôt de pièces détachées ici à la Base Aérienne101; Nous venons également de commencer la rénovation de ce hangar.
L’année prochaine, nous commencerons la construction d’un nouveau hangar C-130 sur cette base, en préparation du deuxième C-130 que le gouvernement du Niger a acheté dans le cadre du Programme d’Articles de Défense Excédentaires des États-Unis.
Plus important encore, nous avons investi dans les militaires du Niger. Nous avons formé 16 pilotes nigériens, 19 mécaniciens, 6 chefs d’équipage, 5 arrimeurs et 1 mécanicien de bord.
Bien que les investissements soient importants, nous mesurons le succès en termes de capacité des partenaires. À cet égard, le Niger continue d’impressionner sur la scène mondiale.
Sur le plan stratégique, les Forces Armées Nigériennes ont fait preuve d’un immense dévouement dans la professionnalisation de leurs forces. Cela garantit que leurs femmes et leurs hommes sont prêts à lutter contre les menaces à la sécurité au Sahel.
Sur le plan opérationnel, la flotte nigérienne de Cessna a acquis une excellente réputation internationale, maintenant un rythme d’opérations élevé à l’appui des missions de sécurité nigériennes et multinationales.
Alors que le Niger s’efforce d’apporter la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, je suis convaincu que les Forces Armées Nigériennes, avec le C-130 qui réintègre maintenant la flotte aérienne, continueront de s’imposer comme un modèle à la fois pour l’efficacité opérationnelle sur le champ de bataille, et pour le professionnalisme avec lequel vos aviateurs et soldats affichent dans et hors de l’uniforme. Ces deux facteurs sont également importants pour vaincre les menaces auxquelles le Niger est confronté aujourd’hui.
Comme je l’ai dit à maintes reprises, je voudrais rappeler à tous que la préservation des droits de l’homme et des libertés civiles est cruciale pour vaincre l’extrémisme violent. De même, les allégations de violations des droits de l’homme doivent faire l’objet d’une enquête crédible dans le cadre d’une procédure régulière, y compris pour les accusés et les personnes reconnues coupables. Ne pas le faire risque d’effacer les progrès que nous avons réalisés dans la lutte contre l’extrémisme violent.
Maintenant que nous accueillons ce C-130 de retour au Niger, je voudrais souligner que cela n’aurait pas pu se produire sans le travail acharné et le dévouement de nos équipes nigériennes et américaines et de leurs dirigeants.
Je félicite le Ministre Katambé, le Général Mody, le Colonel Amirou et d’innombrables autres Nigériens pour leur leadership dévoué.
Je tiens à remercier la Secrétaire Barrett d’avoir fourni l’expertise et le matériel nécessaires à cet effort.
Je tiens également à remercier le Bureau de la coopération militaire pour ses efforts inlassables pour assurer le succès et la durabilité du programme nigérien C-130.
Enfin, je voudrais remercier les pilotes, officiers et chefs dévoués et passionnés de C-130 tels que le Col Moctar Diallo, le Lt Col Ali Boubacar et la Capitaine Ouma Laouali. Je tiens également à féliciter la Capitaine Laouali en tant que première femme pilote de C-130 au Niger. Avec vous dans le cockpit, votre Force aérienne atteindra sans aucun doute de nouveaux sommets.
À travers tout cela, nous voyons le Niger grandir, se moderniser et réussir, ce qui est une preuve supplémentaire de «Le Niger se lève».
Je vous remercie de votre aimable attention.

Source : Idy Baraou US Embassy Niamey

Related posts

Leave a Comment