Communiqué de presse de la mission d’observation de la CEN-SAD sur les élections présidentielles et législatives au Niger du 27 décembre 2020

Dans l’après-midi du Lundi 28 décembre 2020, la salle des conférences de l’hôtel Radisson BLU a servi de cadre pour la tenue d’une conférence de Presse par la mission d’observation de la CEN SAD.
La Conférence de Presse est relative aux activités d’observation menées dans le cadre des élections législatives couplées au présidentiel du 27 décembre 2020.
La mission d’observation électorale de la CEN-SAD a retenu que l’élection présidentielle couplée aux législatives du 27 décembre 2020, s’est déroulée conformément aux dispositions du code électoral nigérien.
Deux importants discours ont marqué la cérémonie.
Tout d’abord, le secrétaire exécutif de la CEN SAD, Monsieur Ibrahim Sani Abani a prononcé son discours de bienvenue, saluant le climat serein qui a caractérisé le déroulement du double scrutin de 27 décembre 2020.
Ensuite il a adressé ses vifs remerciements à l’endroit de la presse nationale et étrangère pour leur intérêt aux élections législatives et présidentielles au Niger.
Monsieur Ibrahim Sani Abani a déclaré que les élections organisées au Niger répondent aux normes prescrites par les chefs d’Etat de la CEN-SAD.
C’est le lieu pour lui d’exprimer toute sa joie quant au déploiement des observateurs de la CEN-SAD issus de plusieurs pays, entre autres la Lybie, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal, le Niger etc.
Avant de terminer son propos, le secrétaire exécutif du CEN-SAD, Monsieur Ibrahim Sani Abani, a rendu un hommage au chef de la mission d’observation, Son excellence Diouncounda TRAORE, ancien chef de l’Etat du Mali.
Pour rappel, notons que le chef de la mission a eu une série d’audiences avec le Président de la république du Niger, son excellence Issoufou Mahamadou.
Puis, elle a rencontré le Ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, des affaires religieuses et coutumières, Monsieur Alkache ALHADA, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI, Maitre Issaka Sounna, ainsi que des candidats en lice pour l’élection présidentielle.
A tous ses interlocuteurs, le chef de la mission d’observation de la CEN-SAD a transmis les salutations fraternelles de Monsieur Ibrahim Sani ABANI, le secrétaire exécutif de la CEN-SAD dont l’institution s’est engagée à poursuivre la coopération, l’appui technique, matériel et, en particulier, dans le cadre de la promotion de la démocratie et la promotion des bonnes pratiques électorales dans les Etats membres.

S’agissant de la méthodologie appliquée par les observateurs de la CEN-SAD, elle est basée sur l’échantillonnage qui a permis de les scinder en petits groupes suivant cinq localités du pays, Niamey, Tillabéry, Ouallam, Say et Dosso.
Au total 80 centres, soit 226 bureaux de vote, ont été visités par ces observateurs.
Ainsi, il ressort de leur analyse synthétisée des appréciations positives sur le déroulement du scrutin dans sa globalité.
En dehors de quelques insuffisances relevées, notamment le cas de rupture d’encre sèche, les retards sur les horaires d’ouverture et de fermeture des bureaux de vote, la non-maitrise par des agents des bureaux de vote, des procédures du scrutin, faible éclairage de certains bureaux au moment du dépouillement et la non observation des mesures barrières, la mission a été satisfaite du dispositif qui a été mis en place.
A en croire les propos avancés par le chef de la mission d’observation de la CEN-SAD, la logistique et le matériel de vote ont été bien déployés dans les centres, les bureaux de vote sont accessibles avec des listes électorales disponibles, les isoloirs ont été placés dans des bons endroits, les délégués des candidats sont présents, un climat serein et apaisé a été constaté dans les bureaux de vote.
Aussi, ont-ils noté la forte participation des femmes, des jeunes, des personnes en situation de handicap et celles du troisième âge dans les bureaux de vote.
Enfin, les observateurs de la CEN-SAD ont témoigné de la présence de plusieurs missions d’observation nationales, régionales et internationales, ainsi que des agents de force de l’ordre et de sécurité qui ont assuré la sécurité du scrutin avec professionnalisme et efficacité.
Tout en faisant la balance entre les insuffisances relevées et les bons signaux, la Mission d’observation de la CEN-SAD salue l’attachement des Nigériens à la démocratie et à la paix.
Elle est d’avis que la classe politique a fait preuve de maturité en déployant des efforts pour la formation de ses militants à la base et surtout parce qu’elle a mis en avant l’intérêt supérieur de la nation Nigérienne.
Toutefois, la mission s’est félicitée de l’utilisation et de la maitrise des nouvelles technologies pour la remontée par voie électronique des résultats par la CENI.
Dans le cadre de l’accès équitable des candidats des partis politiques aux médias publics et privés, la mission encourage et félicite le conseil supérieur de la communication CSC pour avoir joué un rôle capital, surtout que cela a contribué à un processus préélectoral apaisé.
Par ailleurs, la mission formule des recommandations à l’endroit du Président de la république du Niger, aux acteurs politiques, leaders d’opinion et membres de la société civile nigérienne, à la CENI et à l’endroit des partenaires techniques et financiers du Niger, ainsi qu’à la communauté internationale.
Ces recommandations portent sur la poursuite des actions dans le cadre du dialogue et la concertation pour trouver des solutions durables aux questions qui touchent la vie du pays, la promotion du genre dans les processus électoraux, la formation, l’éducation à la citoyenneté et au civisme, appui matériel et financier à la CENI, la promotion des valeurs et principes de la démocratie, etc.
En tout état de cause, la mission d’observation électorale de la CEN-SAD a retenu que l’élection présidentielle couplée aux législatives du 27 décembre 2020, s’est déroulée conformément aux dispositions du code électoral nigérien.
C’est pourquoi, elle exhorte les candidats en lice à respecter les résultats issus des urnes et à recourir aux procédures et aux voies légales pour le règlement de tout contentieux en rapport avec le présent scrutin.
Enfin, elle félicite la CENI pour toutes les mesures prises en vue du bon déroulement du processus électoral.

Propos recueillis par Issa Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *