Appui aux initiatives de la société civile Cérémonie de Remise officielle des contrats de Subvention /PASOC U E aux ONG bénéficiaires

Partager

« Je profite de cette rencontre pour inviter les organisations qui ne l’ont pas encore fait, à se conformer aux lois et règlements en vigueur dans le secteur car, à l’heure actuelle, sous la vigilance du gouvernement, les bailleurs sont invités à financer que des organisations crédibles.» Lance le Ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire Mr AMANI ABDOU.
L’Hôtel Bravia a servi de cadre ce Lundi 12 octobre 2020 à la cérémonie de remise officielle des contrats de subvention du PASOC III aux dix(10) organisations bénéficiaires. Ce programme il faut le dire est financé par l’Union Européenne. Prenant la parole, la cheffe de Délégation de l’Union Européenne en République du Niger Dr Denisa-Elena IONETE affirme que ce projet est financé à plus de 6,3 millions d’euro dans le cadre du programme d’appui à la société civile PASOC phase 3. C’est pour soutenir dit-elle, les dynamiques des organisations de la société civile afin qu’elles jouent un rôle accru dans le développement du Niger notamment à travers l’amélioration des conditions de vie des populations, la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance. Ainsi on se retrouve avec ces dix organisations porteuses de projets dont les propositions sont retenues, qui bénéficient d’une subvention globale 2.102.442.675 FCFA ajoute Dr Denisa-Elena IONETE. Une société civile forte et active est bénéfique au pays. «  Je me réjouis de voir la pertinence des thématiques dans lesquelles s’investissent les organisations de la société civile à savoir la migration, l’environnement, la gouvernance locale, le droit de l’enfant, la paix, la sécurité. Je suis convaincu qu’avec ces qualités, les projets sélectionnés dans un processus transparent, conseillés par des experts indépendants, chacun dans son domaine sauront faire la différence au profit de la population Nigérienne dans leurs quotidiens, dans leurs villages, dans leurs villes » Dixit la cheffe de délégation de l’Union Européenne en République du Niger. A son tour le ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire Mr AMANI ABDOU précise que Pendant plusieurs années l’union européenne n’a cessé d’accompagner l’Etat du Niger dans la recherche des solutions durables aux problèmes de développement. Cet accompagnement dit-il est multiforme et le programme d’Appui à la Société Civile (PASOC) rentre dans ce cadre. La mise en œuvre de cette troisième phase est un témoignage du partenariat fécond entre l’Etat du Niger et l’Union européenne. Dans ce cas précis de cette phase, il s’agit de soutenir les dynamiques de renforcement des OSC afin qu’elles jouent un rôle dans le développement du Niger, tout particulièrement à travers l’amélioration des conditions de vie des populations, de la consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance enchérit-il. Les résultats attendus de cette phase sont en parfaite harmonie avec la volonté du gouvernement signifie le ministre. « D’un cout global de 5.247.656.000FCFA, ce projet sera mis en œuvre par des ONG nationales. Le processus de sélection des ONG a conduit à retenir seulement 10 bénéficiaires compte tenu des critères convenus entre le bailleur de fonds et l’Etat du Niger. En effet, à côté des procédures de l’Union Européenne, les critères d’assainissement du secteur des ONG/ AD engagé par le gouvernement ont été aussi mis en avant » affirme le ministre. Au ministre de dire que Ceci a permis de considérer les dix meilleurs projets qui vont démarrer dans les prochains jours. Je voudrais rassurer l’ensemble des acteurs de la transparence du processus de sélection et de la rigueur qui sera observée dans la mise en œuvre et le suivi évaluation des projets avance-t-il. Avant le démarrage de chacun des dix projets, les ONG bénéficiaires sont déjà informés de leurs obligations de signer le protocole de mise en exécution conformément aux dispositions du Protocole d’Accord Type(PAT) qui les lient à l’Etat du Niger. La signature de ce protocole garantirait d’abord l’intégration des projets dans les priorités nationales et locales décrites dans les documents nationaux de planification tels que le PDES 2017-2021, les PDR, PDC et permettrait l’implication des services techniques de l’Etat dans le suivi des réalisations en vue de s’assurer du respect des normes éclaircit-il. Le ministre demande aux ONG bénéficiaires de conduire à terme et conformément aux engagements souscrits, les projets qu’elles ont soumis et qui ont été acceptés ; à l’Union Européenne de veiller à une meilleure capitalisation de cette expérience dans le montage des phases prochaines et aux autorités et services techniques des zones d’intervention des projets, d’accompagner les ONG dans la mise en œuvre des projets. Il conclut par des remerciements à l’endroit de l’Union Européenne pour l’accompagnement qu’elle apporte au Niger dans l’amélioration des conditions de vie de nos populations. La remise des contrats aux bénéficiaires sous les acclamations et les photos de famille clôt la Cérémonie.

HAMIDOU SALEY Mouhame

Related posts

Leave a Comment