Au Niger la Célébration de la journée mondiale contre la rage « Finissons-en avec la rage » a été délocalisée à Doutchi

Partager

La Journée mondiale de lutte contre la rage  avec  comme thème » Finissons-en  avec la rage »  a été célébrée le 28 septembre 2020 dans la cité légendaire de l’Arewa, Doutchi.

Notre rédaction a contacté le Directeur régional de l’Elevage de Dosso en vue savoir sur les points saillants de cette journée.

LA RAGE EST une zoonose négligée  comme le dit le jargon vétérinaire  parce qu’elle ne fait pas partie des maladies  qui sont prise en charge dans le programme de l’état pour la vaccination du cheptel, ainsi a –t-il  entamé notre entretien qui a eu lieu à son bureau, le 29 septembre 2020.C’est une zoonose qui se transmet du chien à l’homme, une fois les morsures faites, le virus est déposé au niveau de la blessure, le virus se propage dans  le sang jusqu’à atteindre la moelle épinière ou  il développe une  perturbation au niveau du  système nerveux, a-t-il expliqué.

On a enregistré des cas de morsure de chien errants qui ont fait apparaitre des signes cliniques manifeste  de la rage, a-t-il ajouté avant de noter que cette maladie se transmet par les chiens errants qui sont restés en divagation sans que  leurs propriétaires ne prennent soin d’eux.

Cette année, renchérit-il, les cas de morsure de chiens ont été enregistrés à Gaya, à Tibiri  et à Doutchi

La localité de Dogon Doutchi a été choisie pour abriter les activités rentrant dans le cadre de la célébration de cette journée parce que tous les cinq cas  de morsure observés ont été confirmés des cas de rage.

C’est pourquoi, le Directeur régional de l’élevage de Dosso pense qu’il faut sensibiliser et informer la population à vacciner massivement leurs chiens.

Pour ce faire, l’Etat a subventionné les vaccins qui ont été mis à la disposition des propriétaires de chiens  et à la date du 28 septembre 2020, ils sont  126 chiens  qui ont été vaccinés dans la commune de Dogon Doutchi, a-t-il souligné.

  Quant au restant des vaccins, dit-il, ils ont été dispatchés entre les autres localités de la région.

Le directeur régional de l’élevage de rappeler que selon la loi de l’élevage, Le propriétaire a la charge de la garde et du soin de son animal.

 Il faut vacciner les chiens car cela ne coute  pas plus de 4000 francs mais lorsqu’il mord quelqu’un les dépenses vont jusqu’à  200.000 francs y compris les vaccins à acheter.

Par contre, lorsqu’un chien vacciné mord quelqu’un, c’est juste les soins de la blessure qui sont à la charge du propriétaire sur présentation du carnet de vaccination du chien, a-t-il conclu.

Mahamadou Salaou

Related posts

Leave a Comment