Interview du Préfet Diaouga de Gaya : ‘’ cette année la campagne agricole s’installe avec un léger retard dans la bande nord du département, certains endroits du département ont été inondés dues aux fortes précipitions ‘’

En marge des activités politiques organisées par le PNDS TARAYYA dans le département de Gaya, le préfet Hamidou Diaouga a voulu nous accorder une interview par rapport aux inondations dont les populations ont été victimes.
Tout d’abord, Monsieur Hamidou Diaouga a parlé de la campagne agricole 2020 dans le département où contrairement aux anciennes habitudes, a accusé cette année du retard dans sa partie nord, il s’agit de la commune rurale deTanda et de la commune urbaine de Gaya.
C’est dire que l’installation de la campagne agricole 2020 a été effectuée dans la 2ème décade du mois de juillet et compte tenu de la nature des sols, les agriculteurs labourent dès les 1ere pluies et après ils font les semis.
Cependant, depuis quelques semaines, le département de Gaya commence à enregistrer des difficultés dues aux fortes précipitations, s’exclame-t-il.
Il poursuit en affirmant que sur la période du 10 au 15 Aout, la zone a enregistré des inondations à des endroits.
Pour l’heure, les équipes techniques ont intervenu pour faire le recensement des dégâts matériels et Dieu merci il n’y a pas eu de perte en vies humaines, renchérit-il.
Mais au niveau des aménagements hydro-agricoles modernes, il y a des parcelles qui sont sous eaux et que des dispositions ont été prises pour évacuer l’eau, dit-il.
Pour le Riz l’eau n’est pas une difficulté mais d’autres productions pourraient se détériorer, a –t-il ajouté en faisant allusion à la commune de Tounouga où des forte précipitations ont fait que même les champs de riz étaient submergés.
Comme d’’habitude le gouvernement vient en appui à travers la cellule crise alimentaire qui est rattachée au cabinet du 1er Ministre, a soutenu le Préfet de Gaya qui rappelle qu’en amont la procédure est de recenser tous les sinistrés et c’est ce que les services techniques de la protection civile étaient sur le point de réaliser..
Il conclut en lançant un appel à l’endroit des riverains du fleuve parce que la crue du fleuve ne fait qu’augmenter, pour cela il demande à tous ceux qui sont proches du fleuve d’être prudents.
Ces eaux-là, dit-il, peuvent à tout moment déborder et causer des dégâts.
« Comme on est averti, on doit prendre toutes les dispositions pour ne pas se laisser surprendre. «
ISSA MOUSSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *