A la découverte d’un génie des arts plastiques : Le jeune Adamou Hamidou est capable de transformer un objet jeté en un outil décoratif

Partager

Il s’appelle Adamou Hamidou, il est artiste, peintre, sculpteur  et membre de l’association Nigérienne  APAS.

Pour lui, Peindre c’est une passion d’enfance qu’il  n’a  pas relâché, s’explique-t-il au micro de NIGER TIMES.

L’artiste Adamou Hamidou a donc  suivi sa passion  pour en  arriver là, c’est à dire au bout de ses rêves, parce que la passion c’est suivre quelque chose et ne pas relâcher, renchérit-il.

Il rappelle qu’il s’est toujours  inspiré de ses bouts de papiers à l’école.  Il a essayé de défier la nature, mais la nature lui  a appris  beaucoup des choses qui lui passent  à travers sans pour autant qu’il puisse l’appréhender d’une  manière  créative. C’est en utilisant ce secret qu’il n’a pas lâché.

Cependant, notre jeune artiste est autodidacte dans ce domaine même si par ailleurs il a eu à faire de sorties  internationales pour représenter   le Niger lors des jeux de la francophonie à Abidjan.

Pour l’heure, notons que la pandémie de  la COVID-19 a constitué un blocage pour  toutes les activités et notre jeune artiste, peintre, dessinateur et sculpteur,  qui a été sélectionné pour «  le world Wood international « sur la sculpture au Japon,  n’a pas tort de parler d’un désagrément qui est difficile à digérer.

Avant de penser à commander quelques choses chez le peintre Adamou Hamidou,  il faut savoir  que son art est basé sur l’environnement et les recyclages. En parlant de recyclages, il voudra mettre  un peu en relief  le coté de réchauffement climatique, un peu le genre tout ce qui peut être rejeté dans la poubelle, rejeté dans le sens d’ordures.

Parce qu’il a  le secret d’animer sur ces aspects, « un jeu un peu rantanplan ou on rend le plan sur le plan non pas ordure mais de l’ordure. »

Ce qui est né de tout ça, quand on prend des pots d’échappement, il arrive  à concevoir des antilopes, des dinosaures, des Autriches.

A l’aide des bidons d’oriba et des fers  à en faire un dinosaure, il arrive à les clouer pour donner un sens positif  des gestes quotidiens que nous faisons naturellement.

Il poursuit en  déclarant qu’on peut faire beaucoup des choses à base  d’une paire de chaussures jetée dans la rue, tout comme  sur un tableau ou un bidon d’oriba aplati  il arrive à les coudre sur un tableau et leur donner un sens.

 Cet objet jeté dans la rue n’est plus le même mais un objet décoratif à la maison.

Pour une prestation, Adamou Hamidou est disponible sur le numéro suivant : 92910887 /

Ou sur Facebook : adamoudessinateur   Ou son Adresse email : adamoudessinateur07 @gmail.com

Par Issa Moussa

Related posts

Leave a Comment