Coup d’envoi des épreuves de l’examen du CAP dans la région de Dosso : 296 candidats pour un jury, tout est bien contrôlé selon les organisateurs

Partager

Lancement, ce Lundi 10 Aout 2020, des épreuves écrites de l’examen du Certificat d’Aptitude Professionnelle CAP sur toute l’étendue du territoire national.

A Dosso, c’est le Gouverneur de la région, Moussa Ousmane, qui a donné le coup d’envoi dans l’enceinte du CFPT de ladite localité.

Selon, le responsable du service régional des enseignements professionnels et techniques,  Monsieur  Illa BOUBACAR, que nous avons rencontré, peu après la cérémonie de lancement des épreuves, ils sont au total 296 candidats dont 121 filles (40,88%) à se présenter à l’examen.

Illa Boubacar nous a aussi fait cas des conditions acceptables qui caractérisent l’organisation de l’examen du CAP, cette année.

C’est dire que son service a pris toutes les dispositions nécessaires afin que les épreuves se déroulent normalement.

Cependant, il faut souligner que toutes  les activités sont coordonnées par  l’unique jury  dont le président est l’inspecteur Alzouma Seyni Zika.

Celui-ci nous a fait part du bon déroulement de l’examen et  il affirme

qu’aucun incident majeur n’a été détecté jusqu’à là.

Lorsque nous avons demandé  par rapport aux filières en fonction desquelles cette évaluation sommative est faite, nous eûmes comme réponse :

  • Économie familiale (EF), Mécanique  Réparation Auto(MRA),
Inspecteur Alzouma ZIKA Président du Jury
  • Électricité Bâtiment (EB), Construction Métallique (CM),
  • Agro Sylvo Pastoralisme (ASP) et la Plomberie.

Par contre  si l’on doit se permettre de parcourir la liste des candidats en fonction de département, il faut rappeler que le département de Dosso présente le plus grand nombre (72)  et il est talonné par Gaya (55), ensuite vient le département de Tibiri (43) .

Loga totalise 39 candidats dont 19 filles devant le Boboye qui enregistre 33 candidats dont 13 filles.

Quant aux départements de  Falmey, Dogon Doutchi et Dioundiou, l’on compte respectivement 21, 20 et 13 candidats.

En ce qui concerne le taux de fréquentation des filles jusqu’en classes d’examen, ces présents chiffres  démontrent qu’on n’est pas loin de la parité.

Enfin, notons que ces filières  professionnelles doivent être revues à la hausse en vue de permettre un développement  diversifié de talents individuels qui vont contribuer à la relance économique de la région.

M. Illa Boubacar
Directeur Régional des Enseignements Professionnels et Techniques de Dosso

 

 

Par Issa Moussa & Mahamadou Salaou

Related posts

Leave a Comment