La première Session ordinaire du conseil régional de Dosso au titre de l’année 2020

Partager

 

Le lundi 20 juillet 2020  s’ouvrent les travaux de  la session ordinaire du conseil régional de Dosso au titre  de l’année 2020.

La cérémonie d’ouverture officielle de la session a été placée sous la conduite du Président de l’institution régionale, Elhaj Hima Mounkaila, en présence du secrétaire général de la région de Dosso Mr Assoumane Amadou, du premier et deuxième vice présidents, les représentants de la chefferie traditionnelle, les responsables des  Forces de Défense et de Sécurité, ainsi que des directeurs régionaux  des services techniques déconcentrés.

Au total six (6) points ont été inscrits à l’ordre du jour de la session qui durera quatre (4) jours :

  • L’adoption du procès-verbal de la de dernière session ordinaire ;
  • Le rapport général sur la situation socio-économique de la région
  • La synthèse des activités d’intersessions ;
  • Le remaniement budgétaire pour notamment prendre en compte la mise en œuvre des activistes fonds commun et du SAF ;
  • La communication des directeurs régionaux du développement rural ;
  • Divers

 Après la Fatiha, le Secrétaire général de la région de Dosso, Assoumane Amadou, représentant la tutelle, a tout d’abord remercié et féliciter les conseillers élus régionaux pour leur présence effective à la session.

Ensuite, le Secrétaire  Général de la région de Dosso a rappelé que l’insécurité qui sévit dans le Nord du Niger s’approche petit à petit vers le Nord de la région de Dosso.

Cette question, dit-il,  appelle tous à plus de vigilance.

Il poursuit  en invitant  tous les conseillers régionaux  à sensibiliser les populations de leurs localités respectives au profit d’une bonne collaboration avec les autorités de la région.

C’est  également avec des mots de remerciement que le président du conseil régional de Dosso a entamé son allocution, exprimant sa profonde gratitude à l’endroit de tous les participants qui ont accepté d’être présents à la session.

Aussi, a –t-il rappelé  que le conseil régional travaille d’arrache-pied avec  ses différents partenaires envue d’appuyer les laborieuses populations tant dans la pratique de l’agriculture sous pluies  que dans l’irrigation :

‘’Cela rend notre système plus moderne, dynamique, prospère et résilient ‘’

Ainsi, il explique  ces appuis multiformes vont du renforcement de capacités des producteurs à travers les différentes formations qui privilégient les jeunes, il y a aussi  la mise en place d’infrastructures et équipements facilitant la production, la transformation et la commercialisation de produits agricoles et à la réalisation des pistes de desserte des bassins de production.

Dans le cadre de la formation du projet phare du Conseil régional de Dosso, le programme NIG/25(PADAD II),qui a assuré en quatre ans la formation de dix mille jeunes de la région, il faut relever le financement  de 4199 dossiers  dont les bénéficiaires ont été installés ;

Il faut  aussi  noter que 5392 personnes évoluent  à leurs propres comptes, grâce au crédit adossé à une subvention de 40 % au niveau de la banque agricole du Niger (BAGRI), a-t-il lancé.

Sur le domaine du pastoralisme , Mounkaila Hima a parlé de plusieurs aires  qui ont été aménagées, des couloirs qui ont été balisés et des ouvrages hydrauliques comprenant 23 puits pastoraux et 2 stations de pompage réalisés pour assurer la sécurité et la prospérité du cheptel et, minimiser les risque de conflits entre agriculteurs et éleveurs .

Par la même occasion, le Président du conseil régional  a souligné plusieurs autres activités qui ont été réalisées par les partenaires intervenant dans le domaine.

Il s’agit de :

–  la revalorisation des filières de l’élevage.

– la formation des éleveurs et l’organisation des rencontres culturelles comme le HOTUNGO de Birni N’gaouré.

‘’ L’Agriculture et l’Elevage restent incontestablement les deux(2) piliers de l’économie de notre région en l’absence de ressources minières déclarées ’’

Cela signifie que tous les efforts doivent être concentrés autour de ces secteurs d’activités pour assurer le bien-être de nos populations, a –t-il déclaré en rappelant que l’atteinte de cet objectif passe nécessairement par la mise en œuvre du Schéma d’aménagement Foncier(SAF) qui surtout permettra à terme la réduction des disparités intra régionales au profit d’un développement harmonieux et équilibré.

Le Président Hima Mounkaila du conseil régional est convaincu que la mise en œuvre de cet outil de planification si soigneusement élaboré de façon inclusive, avec toutes les parties prenantes, permettra d’accomplir la vision du plan de développement régional  PDR de Dosso.

Cette vision , a –t-il rappelé , est ainsi formulée « une région moderne , prospère , bien gouvernée , forte de sa diversité culturelle , qui assure la satisfaction des besoins de sa population citoyenne et solidaire  dans un contexte apaisé , avec une écon omie dynamique , diversifiée,  compétitive, durable et harmonieusement intégrée » .

Alors, cela est possible  car le Conseil régional de Dosso a déjà posé les bases d’un engagement commun avec la décision des 44 collectivités territoriales de la région pour contribuer à hauteur de  2%   chacune de son budget d’investissement au financement du SAF.

C’est un acte que le conseil régional a qualifié de salutaire et il traduit la maturité  d’esprit et la volonté  commune d’assurer le développement de la région de Dosso, a-t-il indiqué.

Enfin, s’agissant de l’ordre du jour de la session, Il s’agit des points aussi importants les uns que les autres pour la vie de notre région, s’exclame Hima Mounkaila.

Par conséquent, il a demandé aux participants  de prêter une attention particulière aux exposés qui seront animés  tout en sollicitant  leur  participation  sage et responsable dans un esprit de tolérance aux débats  qui animeront lesdits  travaux.

Mahamadou Salaou

Related posts

Leave a Comment